Prendre le temps de vivre à Sucre, la ville blanche de la Bolivie

En voyage, il y a de ces étapes dont on n’attend rien de spécial mais qui pourtant laisse une marque indélébile. C’est le cas de Sucre, la ville blanche. J’ai énormément apprécié cette pause de mon périple en Amérique du Sud. De la douceur, de la détente et du plaisir, voilà comment je résumerais mon séjour ici. Beaucoup ne le savent pas mais Sucre est la capitale constitutionnelle de la Bolivie. Elle partage ce titre avec La Paz, qui est quant à elle la capitale administrative du pays. Voyons à présent les activités que Sucre a à vous offrir.

Comment se rendre à Sucre depuis Uyuni ?

Vous vous rappelez, je vous avais laissé à Uyuni, en direct de mon hôtel où je reprenais des forces. L’excursion dans le Sud Lipez avait été magique mais aussi prenante physiquement. Après une bonne nuit de repos, je suis donc partie en direction de Sucre.

Je prends un taxi pour me rendre au terminal de bus, le prix est dérisoire, ça me coûte quelques centimes d’euros. J’économise mes forces au maximum. Le chauffeur me dépose dans une rue où se trouvent toutes les agences de bus. Je vais me renseigner et choisi l’agence qui offre le départ le plus proche de l’heure actuelle.

Calles en Sucre

Trajet et arrivée à Sucre

Le trajet se fait en 2 étapes : premier arrêt à Potosí, puis direction Sucre. L’agence avec laquelle je suis partie prenait en compte les 2 billets, je n’avais pas besoin de m’arrêter au terminal de Potosí pour acheter un billet pour Sucre. Elles ne le font pas toutes.

Départ à 11h30. Je croise Hélène et Arnaud, qui faisaient partie de mon groupe au Sud Lipez. Vous verrez, l’Amérique du Sud, c’est très petit au final, on croise toujours les gens que l’on a rencontré en cours de route. Ils avaient mon mug de voyage que j’avais oublié la veille dans la Jeep. Eux aussi ont été malades et sont restés une nuit à Uyuni.

Sucre bolivie

Place Sucre

Je croise également deux autres français, qui étaient dans une autre Jeep au Salar. Du coup, je me sens moins seule pour ce périple jusqu’à Sucre. On est sensés arriver à 18h. Le trajet sera long et folklorique dirons-nous. La fenêtre du toit du bus s’envole en pleine course, et il y a beaucoup de locaux qui ont forcé sur l’alcool dans le bus.

On fait le changement de bus à Potosí, et une fois arrivés, on partage un taxi pour nous rendre dans nos auberges respectives. Je vais retrouver Crista, la hollandaise de mon groupe du Sud Lipez, qui par le plus pur des hasards se retrouvent dans la même auberge que moi ! Je suis ravie. L’auberge est très bruyante car il s’agit aussi d’une boîte de nuit – ce que je ne savais pas. Du coup on va danser sur le dancefloor jusqu’à 2h du mat’ !

Amérique du sud

Les activités à faire à Sucre

Si vous restez peu de temps à Sucre, pensez à faire un Free Walking Tour, je vous en parle ici. J’ai fais celui organisé par le Condor Café.

La Plaza 25 de Mayo

Plaza 25 Mayo Sucre

Dans les squares et les places centrales des villes, la vie prend tout son sens. C’est le moment de faire une pause, se poser sur un banc, et contempler la vie. Il fait bon d’observer les enfants jouer, les anciens méditer et les ados s’aimer. Le bruit de la ville s’estompe, la nature reprend ses droits et les oiseaux chantent. On entend les rires, les discussions, tout ce brouhaha humain qui prend le temps de se détendre en extérieur avant de rentrer.

Et c’est tout ce que je viens de décrire qui se passe à la Plaza 25 de Mayo de Sucre, alors n’hésitez pas à y faire un tour. Prenez le temps de vivre et d’apprécier la douceur du temps qui passe. De nombreux édifices à l’architecture coloniale entoure cette place, véritable épicentre de la vie à Sucre : palace présidentiel, la cathédrale ou encore la Casa de la Libertad, un musée qui retrace l’histoire de la Bolivie.

Autour de la plaza 25 de mayo

Autrefois, les promenades autour du square étaient régies par une sorte de code tacite. Les hommes marchaient dans un sens, puis les femmes dans l’autre. Cela permettait aux uns et aux autres de s’observer et d’échanger des regards complices.

Le marché de Sucre

J’ai envie de vous dire : âmes sensibles s’abstenir ! Pour moi, les marchés sont un lieu incontournable pour apprendre à connaître un pays. On y retrouve toutes les spécialités locales et artisanales, on peut y goûter les plats typiques. Les locaux font leurs courses, c’est vivant.

Celui de Sucre m’a donné quelques nausées en passant dans la partie boucherie / poissonnerie. Les règles d’hygiène ne sont pas les mêmes que chez nous auxquelles nous sommes habituées. Certaines odeurs sont prenantes et pour moi qui est de plus en plus de mal avec la viande, ce n’était pas terrible de voir du sang partout sur les étals.

La partie fruits et légumes étaient colorée et lumineuse en revanche. Je vous conseillerais tout de même de rester vigilant, beaucoup de voyageurs tombent malades en Bolivie. Évitez de manger cru si vous avez les intestins fragiles. Je n’ai pas dérogé à la règle mais ça, je vous en parle dans le prochain article sur La Paz.

La Recoleta

Il s’agit d’une place en hauteur qui surplombe la ville de Sucre.  Un couvent et une église sont présents, je ne les ai personnellement pas visité. Par contre, le vue est magnifique et ça vaut le coup d’admirer le coucher de soleil depuis ce panorama.

Sucre depuis Recoleta

Sunset in Sucre

Vous pouvez complètement vous y rendre à pied depuis le centre, ça grimpe, les rues sont raides mais ce n’est pas très long.

La Casa de la Libertad

Un arrêt que je n’ai pas fait mais qui est intéressant culturellement parlant. C’est ici que la Bolivie est née, en 1825. C’est donc un monument historique très important dans le pays.

Le Parc Simon Bolivar

Un grand parc où beaucoup de locaux se retrouvent en fin de journée. Une mini Tour Eiffel a été érigée au milieu des jardins bien taillés. C’est un endroit idéal pour se détendre sous l’ombre procurée par les nombreux arbres présents. Les habitants de la ville y font leur sport le matin. C’est un lieu de rencontre populaire.

Parc simon Bolivar

Où manger à Sucre ?

Condor Café

Un petit endroit sympa et coloré avec une bonne connexion WiFi, la carte est dans l’air du temps avec des plats vegan et de bons desserts. Ils proposent également des tours gratuits de la ville comme je l’ai mentionné plus haut.

Site web 

Metro Café

Près de la Plaza 25 de Mayo, ce café moderne où l’on peut manger des sandwichs froids ou chauds, des soupes et de succulents desserts, est aussi doté d’une bonne connexion WiFi. C’est simple mais bien exécuté et bon.

Commentaires

  1. Bonsoir Lola,

    Je te remercie pour le magnifique article sur la Bolivie ainsi que de tes belles photos, ça a l’air magnifique et en ce temps de confinement ça fait du bien de s’évader car pour l’instant on ne peut pas y aller.

    Je te souhaite un bon courage pour le confinement jusqu’au 11 mai.

    A bientôt.

  2. Hello ♥
    Superbe cet article! Je ne connaissais pas la Bolivie etc’est super de pouvoir en découvrir une infime partie via Sucre ! Tes photos sont superbes aussi!
    Bisous ♥

Écrire un commentaire