Le street art à Valparaíso : une promenade touristique vibrante et colorée

S’il y a bien une chose que je retiens de mon séjour à Valparaíso, c’est son street art. Il est présent partout et en masse. Il explose notamment autour des cerro Alegre et Concepción. Une partie de la ville s’appelle même le “musée à ciel ouvert”. La couleur est annoncée. Et la couleur justement ne manquera pas. Prêt à faire exploser votre rétine avec les fresques vibrantes de Valpo ?

Sur les hauteurs de Valparaíso

Le street art se retrouve dans les moindres détails de la ville, que ce soit un lampadaire, une pancarte ou une porte. Mais il est surtout condensé sur les hauteurs, les Cerros. Toutes formes d’expression se mélangent, les styles et les genres sont divers et variés, un vrai melting-pot artistique. Impossible de rester indifférent(e).

cerro valparaiso

Chaque pas dans la ville s’accompagne d’une fresque, d’une couleur, d’un art mural. Les yeux en prennent plein la vue comme en témoigneront les photos de cet article. S’ajoute au tableau des maisons tout aussi colorées. Valpo, comme on la surnomme, vaut le détour. Si vous avez peu de temps, faites l’aller-retour depuis Santiago sur une journée. Vous ne pouvez pas manquer cette étape urbaine.

Je ne me lassais pas de sortir et faire un tour dans cet univers vibrant. N’hésitez pas à vous promener et à vous perdre un peu. Un peu seulement, n’allez pas trop haut. Selon les guides touristiques locaux et la gérante de mon auberge de jeunesse, mieux vaut éviter de s’aventurer trop haut dans la ville. Je n’ai pas tenté le diable. Je voyageais seule, même si j’ai rencontré une bonne équipe en route.

Ambiance dans les rues de Valpo

Escaliers street art Valparaiso

Imprégnez-vous de l’ambiance bohème de la ville, montez et descendez ses nombreux escaliers, posez-vous à une terrasse et observez l’agitation environnante. Prenez le temps de l’apprécier à sa juste valeur.

Le street art : un mode d’expression

J’ai envie de vous parler un peu de l’histoire du street art. Cette discipline hautement présente à Valparaíso n’est pas juste là pour décorer la ville portuaire. Les artistes revendiquent des positions politiques, contestent, transmettent des valeurs et diffusent des messages parfois poignants et percutants. Les murs de la ville chilienne nous racontent des histoires.

Graffiti Valparaiso

Le mouvement est né dans les années 60 au Chili. Il s’est perpétué sur les décennies suivantes (70-80) notamment avec la création du collectif Brigada Romana Parra. Des groupes de jeunes muralistes appartenant au Parti Communiste chilien. L’art leur permet d’écrire des slogans et illustrer le programme du candidat au présidentielle de l’époque, Salvador Allende. Le street art prend alors une tournure populaire et politique. Leur nom est en hommage à une militante tuée lors d’une manifestation à Santiago, en 1946.

Banderoles Valparaiso

Le mouvement va s’étouffer après le coup d’état de 1973, orchestré par Augusto Pinochet. Il se reformera plus tard dans les années 90, à la chute du régime militaire. Une nouvelle vague souffle sur l’art de rue. Des influences venues tout droit des Etats-Unis et de la culture Hip Hop vont faire évoluer les fresques. Le street art s’exporte sur les côtes du Pacifique et c’est ainsi que Valparaíso devient peu à peu la capitale du graffiti.

Grand escalier Valpo

Maison jaune Valparaiso

Des touristes et artistes du monde entier affluent dans ce port chilien pour admirer ou créer une oeuvre. La ville accepte presque toute intervention artistique et les habitants jouent le jeu. Valpo est une toile qui ne demande qu’à être peinte.

Mes oeuvres favorites

Un conseil avant toute chose aux photographes : levez-vous tôt pour espérer photographier les spots célèbres et rues de la ville sans personne.

Parmi tous ces muraux, j’ai mes favoris. En voici deux d’entre eux.

La mamie de Valpo
La mamie de Valpo par des artistes français

J

Latinoamerica Calle 13 Valpo
Les paroles de la chanson Latinoamérica du groupe Calle 13

Je m’arrêterais ici pour le partage de photos, j’en ai des centaines mais je préfère vous laisser les découvrir en personne. J’espère que la ballade vous a plu. Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez sur ce site des informations sur des tours guidés spécial “street art”. N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous aimez le street art et si une ville vous a marqué plus qu’une autre de ce côté là.

Commentaires

Écrire un commentaire