Santiago du Chili : 2 points de vue pour prendre de la hauteur

La capitale chilienne est impressionnante. Elle s’étale sur des kilomètres avec comme toile de fond, la cordillère des Andes. Cette colonne vertébrale sud-américaine qui rend si fiers les habitants du continent. Santiago du Chili s’apprécie d’autant plus en prenant de la hauteur. Je vous partage ici les deux panoramas à ne pas manquer dans cette mégapole vibrante!

Le Cerro San Cristóbal

Santiago et la pollution
La pollution est très présente et impressionnante à voir depuis le Cerro San Cristóbal

Baptisé par les espagnols en l’honneur du saint patron des voyageurs, le Cerro San Cristóbal est l’un des miradors les plus connus de la ville. Son sommet culmine à 860 mètres.

Si vous êtes courageux, vous pouvez le gravir à pied. Sinon, il est possible de l’explorer en voiture ou en minibus. Sinon, faites comme moi et empruntez un transport plus atypique : le funiculaire ! Inauguré en 1925, c’est impressionnant de prendre de la hauteur et de surplomber la capitale chilienne. 

Funiculaire Santiago

Diverses structures ont été mises en place à différents niveaux de la colline. Ainsi, vous pourrez vous rafraîchir dans un café, visiter un zoo, piquer une tête à la piscine ou encore trouver la sérénité au jardin japonais !

Plan Cerro San Cristobal Santiago
Source : https://camipepe.com

Une statue de la Vierge Marie domine le Cerro, impossible de la manquer. Parlant religion, le pape Jean-Paul II était venu en 1987 bénir la ville pendant une visite au Chili.

Le retour s’est fait en téléphérique. Comme j’étais dans le quartier des affaires, j’en ai profité pour aller voir la Gran Torre, aussi appelée la tour du Costanera Center. D’une hauteur de 300 mètres et comptant 61 étages, l’ascension a un prix. Comptez une vingtaine d’euros pour la vue depuis le plus haut building d’Amérique du Sud. Un prix que je n’ai pas payé personnellement. Les vues des deux Cerros m’ayant déjà contenté. À défaut, j’ai fais un peu de shopping dans l’immense centre commercial qu’abrite la tour !

Santiago vue depuis Cerro San Cristobal

Le Cerro Santa Lucía

Entrée Cerro Santa Lucia

Au coeur de la ville, un autre mirador offre des vues imprenables sur Santiago. Il s’agit du Cerro Santa Lucía. Une butte rocheuse appelée Huelén (douleur) par les indigènes. C’est ici que Pedro de Valdivia, dont je t’ai parlé dans cet article – décida de fonder la ville. Cette colline a ensuite été aménagée en 1872 par Benjamín Vicuña Mackenna. Alors maire de la ville, il entame un projet de transformation : sentiers, fontaines et jardins embellissent désormais le Cerro.

Fontaine Cerro Santa Lucia Santiago

J’ai adoré la vue depuis ce petit sommet. C’est gratuit, il suffit simplement de s’inscrire à l’entrée sur un registre. Je pense que c’est pour des statistiques puisqu’ils demandent le pays d’origine. Il faut marcher un peu mais rien de bien sorcier. Un ascenseur est tout de même à disposition pour les personnes qui seraient dans l’incapacité de gravir les ruelles du Cerro. Au fil de l’ascension, plusieurs points de vue s’offrent à vous. Le plus beau reste le dernier, tout au sommet. 

Plusieurs points d’intérêt ont été construit : des terrasses, des miradors, un ermitage, le château Hidalgo, un jardin circulaire, des statues… Et si vous êtes aux alentours du Cerro Santa Lucía aux alentours de midi, vous risquez de sursauter! Un canon retentit tous les jours à 12h tapantes.

Voilà pour ce petit tour de la ville de Santiago vue d’en haut, j’espère que la ballade vous a plu.

Connais-tu Santiago du Chili ?

Author

Write A Comment